paroles-aux-betteraviers.jpg

02.12.2020

Découvrez la saison 2 de notre mini-série "Paroles aux betteraviers" !

m-bruno-raimond-2.jpg

M. Bruno Raimond, agriculteur à Les Istres et Bury (51)

"Aujourd'hui, je suis convaincu que les variétés nématodes, même en terrain sain, sont performantes et nous amènent un gain de rendement ! "

m-jean-christophe-hure.jpg

M. Jean Christophe Huré, agriculteur à Juranville (45)

"Dans notre région, au Sud de Paris, il est indispensable de choisir des variétés FPR afin de consolider les performances betteravières de chacun des planteurs. Et même en terrain sain, les résultats sont là."

m-xavier-boizard.jpg

M. Xavier Boizard, agriculteur à Hautvillers-Ouville (80)

"En 2011, j'ai vu apparaitre des ronds dans mes betteraves. Les feuilles des betteraves étaient jaunes et le développement stoppé. Il s'agissait d'une attaque de nématodes et mes rendements ont été catastrophiques. Depuis je fais des variétés nématodes sur cette partie de mes terres et j'ai régulièrement des rendements à trois chiffres!"

m-alexandre-ployez.jpg

M. Alexandre Ployez, agriculteur à Champfleury (10)

"Dans nos terres blanches de Champagne, je suis aujourd'hui convaincu que le variétés nématodes apportent un plus. Pour mes prochains emblavements, j'augmenterai la surface de ces variétés."

m-laurent-douillet.jpg

M. Laurent Douillet, agriculteur à Ramoulu (45)

"La productivité est la base incontournable, mais pas seulement. Afin d'assurer mes tonnages jusqu'à la fin de la campagne, je fais, systématiquement, le choix de variétés double source et combinant une bonne gestion de la cercosporiose, laquelle peut s'avérer un véritable fléau en situation d'irrigation."

m-franck-limpens.jpg

M. Franck Limpens, agriculteur à Maucourt (80)

"Je suis attaché à la betterave et je souhaite la conserver pour la diversité dans la rotation mais aussi pour soutenir la filière. Mais, il ne faudrait pas deux campagnes comme 2020 en rendements, ce serait catastrophique !"

m-jacques-moutailler.jpg

M. Jacques Moutailler, agriculteur à Nampcel (60)

"J'ai converti progressivement toute ma surface betteravière en variétés nématodes. Le gain de rendement est de l'odre de 10 tonnes par hectares. Cela est possible grâce aux variétés nématodes qui ont un potentiel de rendement au niveau des meilleures variétés rhizomanie, telles que ANNABELLA KWS, LUNELLA KWS et ATHENEA."

m-frederic-detrez.jpg

M. Frédéric Detrez, agriculteur à Bazoches les Gallerandes (45)

"Dans notre région, il faut jouer la carte de l'assurance si l'on souhaite rester compétitifs. Notre choix doit donc se porter sur des variétés rhizomanie et nématodes combinant deux sources de tolérance à la rhizomanie."

m-fabrice-robert.jpg

M. Fabrice Robert, agriculteur à Coole (45)

"Dans mon secteur, en terres blanches de Champagne, la vitesse de levée, la productivité et bien sûr la tolérance à la cercosporiose sont très importantes pour maximiser notre productivité. C'est pourquoi je fais confiance aux variétés KWS !"

m-alexandre-pointin.jpg

M. Alexandre Pointin, agriculteur à Bonnay (80)

"Nous sommes de vrais défenseurs de la betterave. Il s'agit d'une plante idéalement implantée dans ma rotation au vu du potentiel de mes sols et elle reste une très bonne tête d'assolement. Aussi, nous sommes aussi proches des outils industiels et nous avons un rôle à jouer. Il ne faudrait pas tourner le dos à la betterave trop rapidement avec des décisions trop hâtives !"

Téléchargez l'actualité !