• KWS_frau_am_fenster_im_buero.jpg
    Avenir

Parlons de l'avenir : Nouvelles méthodes de sélection et édition du génome en agriculture

Notre expérience montre que : Les innovations en matière de sélection des plantes sont généralement bien accueillies par tous. Les nouvelles méthodes de sélection, telles que l'édition du génome, représentent toutefois un défi complexe qui soulève de nombreuses questions :

  • Pourquoi l'édition du génome est-elle une opportunité pour une agriculture plus durable ?
  • Existe-t-il des méthodes de sélection végétale plus rapides pour obtenir des cultures plus résistantes aux maladies et aux ravageurs ?
  • Les cultures obtenues à l'aide de certaines méthodes d'édition du génome sont-elles identiques à celles qui poussent dans la nature ?

Cela rend le dialogue encore plus important afin de clarifier ces questions et prendre des décisions concernant l'acceptabilité et l'utilisation de ces méthodes. Notre principe : Pour progresser sur la voie d'une agriculture durable, il convient de trouver un juste équilibre entre innovation scientifique et exigences réglementaires.

Pourquoi nous choisissons d’utiliser l'édition du génome

En 2050, il y aura dix milliards de personnes sur la terre. C'est presque deux fois plus qu'en 1990. L'augmentation de la population mondiale représente un défi immense pour l'agriculture.

L'utilisation durable des terres est plus importante que jamais. Il en est de même des rendements stables. Cela nécessite de continuer à progresser dans le domaine de la sélection des plantes. Des cultures telles que le maïs, le blé ou les pommes de terre nourrissent les populations depuis des siècles. Mais l'évolution des conditions environnementales et des modes de vie différents ont toujours mis au défi l'humanité de tirer parti des découvertes de son temps pour adapter l'agriculture aux nouveaux besoins nutritionnels.

kws_innovation_future_2_fr.png

Comment l'édition du génome peut-elle nous aider ?

La simplicité et la stabilité d'utilisation offertes par les nouvelles méthodes de sélection offrent des possibilités uniques. Elles facilitent le développement de nouvelles variétés à haut rendement spécialement adaptées à leur environnement. Les problèmes croissants causés par les ravageurs, les maladies, les sécheresses induites par le changement climatique et la dégradation des terres arables peuvent être atténués plus efficacement, tout en garantissant une production alimentaire suffisante et à des prix abordables.

Comment fonctionne exactement l'édition du génome ?

Simplement une autre forme de génie génétique ?

Les nouvelles méthodes peuvent être utilisées de différentes manières. Selon les applications, certaines d'entre elles peuvent produire des plantes génétiquement modifiées. Il est donc important d’évaluer ces méthodes au cas par cas. Les doigts de zinc, TALEN et CRISPR/Cas peuvent être utilisés de différentes manières. Les variants 1 et 2 sont les produits de procédures n'impliquant pas de transfert de gène. Notre sélection montre comment les plantes sont cultivées en utilisant les nouvelles méthodes.

kws_innovation_future_3_fr.png

En modifiant le génome de manière précise et ciblée, il est possible d’obtenir rapidement ce que la nature produit de manière aléatoire et demande aux sélectionneurs traditionnels de nombreuses années d’efforts et de gros investissements financiers Même si les résultats ne dépassent pas ceux obtenus par la nature ni les possibilités de croisement et de recombinaison de Mendel, ces méthodes nous permettent de rendre prévisible ce qui est aléatoire et d’effectuer des sélections plus efficaces.

Ainsi, les plantes issues de nombreuses nouvelles méthodes sont identiques à celles obtenues dans la nature. En d'autres termes, elles pourraient également être issues de méthodes de sélection végétale traditionnelles ou être obtenues de manière aléatoire par des mutations naturelles. Les résultats ne diffèrent pas des plantes sélectionnées de manière traditionnelle, ni leur constitution génétique, ni leurs propriétés. Elles ne contiennent pas de gènes modifiés en externe ni de gènes étrangers à l'espèce.

kws_innovation_future_1_fr.png

Édition du génome : notre principe

Grâce à leur simplicité d'utilisation, nous voyons un grand potentiel dans les nouvelles méthodes de sélection. Les possibilités offertes par l’édition du génome nous permettent d’obtenir plus rapidement et plus efficacement de nouvelles variétés plus productives. Cela facilite également la résolution des problèmes liés à la durabilité et à l’avenir de l’agriculture. Comme les nouvelles méthodes sont efficaces et faciles à utiliser, elles peuvent également être utilisées par les sélectionneurs de petites et moyennes exploitations.

Dans le cadre juridique actuel, il est important de différencier les différentes applications d'édition du génome à des fins d'évaluation réglementaire. Certaines applications peuvent générer des plantes génétiquement modifiées, alors que d'autres sont similaires à celles obtenues par sélection traditionnelle. Ces dernières préservent la barrière des espèces et conduisent à des plantes qui auraient pu pousser naturellement ou par le biais de méthodes de sélection traditionnelles et sont donc identiques à leurs homologues naturelles. Nous pensons donc qu'un facteur décisif pour la classification réglementaire est une analyse combinée des méthodes utilisées pendant le processus de production et des produits qui en résultent.

Des résultats identiques à la nature

Les plantes issues de nouvelles méthodes de sélection des plantes, telles que l'édition du génome, qui auraient pu croître spontanément dans la nature ou résulter d'une sélection traditionnelle croisée ou combinée, doivent donc être classées comme identiques à la nature. Une réglementation distincte n'est pas nécessaire.

Génie génétique

Les plantes résultant d'un transfert ciblé de gênes étrangers ou d’éléments génétiques relèvent en revanche de la loi sur le génie génétique de l'Union européenne.

Notre principe

Les procédures classiques et les procédures nouvelles qui produisent des plantes identiques à la nature sont actuellement prioritaires dans le développement de nos produits pour l’Europe. C'est notre objectif et notre engagement. Le principe directeur de nos actions correspond aux attentes et aux exigences de nos clients et de la société dans son ensemble vis-à-vis de notre rôle de sélectionneur végétal. Ces exigences diffèrent dans chacun des 70 pays dans lesquels KWS SAAT SE & Co. KGaA opère. Il est donc toujours important de trouver la bonne solution qui répondent à toutes les exigences. Les plantes doivent généralement être évaluées en fonction de leurs propriétés.

Votre contact

KWS Benelux betterave sucrière

22 Avenue des Alliés
7540 Kain
Belgique

Tél. : +32 (0) 476 617 333

E-mail : inf o.betteraves@remove-this.kws.com

Localisation dans Google Maps

KWS Benelux mais

Hulstbaan 266
9112 Sinaai
Belgie

Tel: +32 (0) 3449 0220
Fax: +32 (0) 3449 2089

Email: info@remove-this.kwsbenelux.com

Localisation dans Google Maps

Contact