• Préparation d'un échantillon d'ADN en laboratoire
    Croisement et sélection

Croisement et sélection

Présentation générale

En un mot

Les plantes parentales dotées des caractéristiques souhaitées sont croisées.

Les semences des plantes les plus grandes et les plus productives sont à nouveau semées.

Avantages

Sélection des plantes initiale et élémentaire

Inconvénients

Nécessite beaucoup de temps pour atteindre le résultat souhaité

Développement

Sélection depuis environ 12 000 ans av. J.-C. en Anatolie et dans les montagnes de Zagros (Iran actuel). Recherche sur la sélection croisée à partir d'environ 1855 par Gregor Mendel (lois de Mendel).

Croisement

Les sélectionneurs veulent fournir des variétés optimales et adaptées aux agriculteurs. Un objectif qui nécessite d’associer de nombreuses caractéristiques positives dans une seule variété. Les propriétés recherchées comprennent un très bon rendement, une résistance aux agents pathogènes, une teneur élevée en amidon, en protéines ou en sucres et une bonne stabilité en plein champ. Pour pouvoir combiner toutes ces propriétés dans une seule variété, les plantes mères présentant les caractéristiques souhaitées sont croisées. Cela crée une génération filiale.

Dans le meilleur des cas, cela inclura quelques plantes individuelles qui présenteront les traits positifs des deux parents. C’est alors que le croisement produit le résultat souhaité. Dans l’étape suivante, les sélectionneurs croisent cette descendance avec d'autres plantes qui ont d'autres propriétés souhaitées. Après plusieurs étapes de croisement consécutifs, une nouvelle lignée combinant toutes les caractéristiques bénéfiques est créée et peut être enregistrée comme nouvelle variété après plusieurs étapes de test. Ce processus nécessite beaucoup de temps et de travail. Il doit être soigneusement planifié et mis en œuvre sur plusieurs années.

Après le premier croisement de deux plantes mères (à gauche), les sélectionneurs croisent à plusieurs reprises de nouvelles plantes avec la descendance. Une plante dotée des propriétés souhaitées est finalement obtenue, souvent après de nombreuses années.

Après le premier croisement de deux plantes mères (à gauche), les sélectionneurs croisent à plusieurs reprises de nouvelles plantes avec la descendance. Une plante dotée des propriétés souhaitées est finalement obtenue, souvent après de nombreuses années.

Sélection

La sélection est la forme la plus ancienne de sélection des plantes. Il y a environ 12 000 ans, les humains cultivaient initialement des céréales sauvages. Les premiers agriculteurs ont délibérément choisi les graines des plantes les plus grandes et les plus productives. Ces graines ont ensuite été semées à nouveau l'année suivante, tandis que toutes les autres plantes ont été exclues du processus de sélection. Cela a permis aux propriétés souhaitées des plantes d’être de plus en plus présentes au fil du temps. Entre autres, le rendement a été augmenté.

Si ce processus de sélection est répété assez souvent, il ne reste finalement que des plantes presque homozygotes (en ce qui concerne la caractéristique sélectionnée) qui possèdent les propriétés souhaitées. Sans connaître les principes génétiques, les premiers agriculteurs ont donc réussi à améliorer les plantes de manière sélective grâce à une observation précise et leur expérience. Le petit épeautre sauvage a été l’une des premières cultures céréalières (Triticum urartu). Il donne seulement quelques petits grains et ses enveloppes sont fragiles. La sélection constante des meilleures plantes individuelles a ensuite conduit à la culture du petit épeautre sauvage (Tritiummonococcum) avec des grains plus gros et des enveloppes solides.

Le principe de sélection : Par exemple, les sélectionneurs conservent les grains des plus grandes plantes d’une culture. Ils sèment cette graine l'année suivante. Au fil des années ou des décennies, les plantes souhaitées les plus grandes restent dominantes.

Le principe de sélection : Par exemple, les sélectionneurs conservent les grains des plus grandes plantes d’une culture. Ils sèment cette graine l'année suivante. Au fil des années ou des décennies, les plantes souhaitées les plus grandes restent dominantes.

Présentation de nos méthodes de sélection végétale

Croisement et sélection

Les plantes parentales dotées des caractéristiques souhaitées sont croisées. Les semences des plantes les plus grandes et les plus productives sont à nouveau semées.

Sélection de lignées

Dans ce cas, vous croisez deux lignées parentales dont les propriétés souhaitées se complètent le plus possible. Les meilleures plantes sont sélectionnées et à nouveau croisées.

Sélection d’hybrides

Lors d’une sélection d’hybrides, deux lignées parentales différentes sont croisées génétiquement.

Culture cellulaire et tissulaire

Des cellules complètes sont régénérées à partir de cellules individuelles d'une plante avec des milieux nutritifs en laboratoire.

Marqueurs moléculaires

Les propriétés des plantes sont contrôlées à l'aide de marqueurs moléculaires.

Phénotypage

Dans ce cas, les caractéristiques d'une plante sélectionnée sont examinées en plein champ. Des technologies modernes d’analyse automatisée sont utilisées.

Génie génétique

Des gènes individuels ou des segments de gènes sont délibérément introduits dans le génome d'une culture.

Recherche génétique

La structure générale et la fonction biologique du génome de la plante sont explorées.

Édition du génome

Le terme édition du génome comprend plusieurs méthodes. Grâce à ces méthodes, des éléments individuels d’ADN peuvent être ciblés et modifiés avec précision.

Votre contact

KWS Benelux betterave sucrière

22 Avenue des Alliés
7540 Kain
Belgique

Tél.: +32 (0) 476 617 333

Email: info.bieten@remove-this.kws.com

Localisation dans Google Maps

KWS Benelux mais

Hulstbaan 266
9112 Sinaai
Belgie

Tel: +32 (0) 3449 0220
Fax: +32 (0) 3449 2089

Email: info@remove-this.kwsbenelux.com

Localisation dans Google Maps

Contact