• kws_zwei_pflanzenzuechter_begutachten_feld_1.jpg
    Objectifs de sélection

Nous travaillons sur plusieurs objectifs de la sélection afin d’augmenter les rendements agricoles.

Avec un besoin croissant en matières premières végétales, nous misons sur une innovation continue. En effet, l’augmentation actuelle de la production est en grande partie due aux innovations technologiques. Au lieu d'étendre les surfaces, qui augmentent les cultures, l'objectif actuel est de minimiser les pertes de récolte et de maximiser les rendements.

Nos produits visent à alimenter de manière plus équitable les différents systèmes de production – agriculture conventionnelle, agriculture utilisant des variétés de plantes génétiquement modifiées et agriculture biologique.

Objectifs de sélection chez KWS

Rendement

Le rendement est une caractéristique complexe, mais il constitue généralement l'objectif de sélection le plus important pour tous les types de cultures. L'augmentation du rendement, mais également la stabilité, sont étroitement liées à de nombreux autres objectifs de sélection, tels que la résistance ou l'efficacité nutritive. Un objectif de rendement peut donc être atteint de différentes manières.

Qualité

La qualité d'une variété est en grande partie déterminée par la qualité de la récolte. D'un point de vue de la sélection, cependant, il s'agit d'une caractéristique très complexe influencée par de nombreux facteurs. La composition des différents ingrédients, leurs effets sur la santé et le goût, mais également les propriétés de traitement jouent tous un rôle important.

La résistance

Les plantes sont soumises à diverses influences environnementales ayant des effets importants sur la stabilité du rendement. La haute résistance aux ravageurs et aux maladies végétales, mais aussi une tolérance accrue aux facteurs environnementaux tels que la sécheresse ou le froid, sont les objectifs clés des sélectionneurs.

Le changement climatique pose également de nouveaux défis à relever. Les conditions météorologiques extrêmes telles que la sécheresse ou des fortes pluies pourraient augmenter à l'avenir. Cela augmente le risque qu'une canicule, le froid, la sécheresse ou un temps pluvieux prolongé entraînent des pertes de récolte. Les changements climatiques pourraient donc être responsables de la présence d’organismes nuisibles auparavant considérés comme négligeables. Dans ce contexte, les sélectionneurs visent à obtenir de nouvelles variétés adaptées pour assurer la stabilité des rendements agricoles.

Efficacité nutritive

L'apport nutritif fourni aux plantes influe leur croissance de manière significative, affectant ainsi le rendement. Les variétés de plantes présentant une bonne efficacité nutritive ont la capacité d’offrir une productivité exceptionnelle avec une vaste gamme de produits nutritifs, c.-à-d. en carence ou en excès.

Les plantes dotées d’une efficacité améliorée de fixation de l'azote, par exemple, fixent mieux l'azote disponible dans le sol et le convertissent mieux en biomasse. À cet égard, la sélection des plantes peut apporter une contribution importante à une agriculture durable, car les variétés économes en nutriments peuvent permettre de réduire l'utilisation d'engrais et de fumier dans les champs.

Propriétés de culture

Un autre objectif des sélectionneurs est d’adapter les plantes aux processus de production agronomique par la sélection. Cela nécessite surtout d’améliorer les propriétés telles que la régularité, la hauteur, la rusticité à l'hiver, la période de maturation et une croissance régulière.

Énergie

La teneur énergétique est déterminée par la composition des ingrédients. Outre le rendement élevé de la biomasse totale, les sélectionneurs s'intéressent donc principalement à l'augmentation de l'huile, ainsi qu'à la teneur en sucre et en amidon des variétés énergétiques de cultures.

  • L'équipe chez KWS

    Les objectifs de la sélection visent le long terme – défis mondiaux, tels que le changement climatique, et exigences agricoles, telles que des rendements élevés.

    Jürgen Schweden, Responsable mondial de la recherche et des services
    juergen_schweden.jpg

De plus, nous nous concentrons sur des objectifs de sélection spécifiques pour chaque type de culture et leurs utilisations respectives.

Le rendement est toujours l'objectif principal, mais il y a des différences. Dans le cas du maïs, nous examinons surtout le rendement total de la plante. Pour la betterave à sucre, par contre, le rendement spécifique en sucre est crucial. À cela s’ajoutent des caractéristiques propres à la culture telles que la qualité boulangère du blé, la rusticité à l'hiver de l’orge ou la résistance aux herbicides des betteraves à sucre. Et n'oublions pas que chaque culture a ses propres ravageurs et ses propres maladies.

Maïs

Augmentation du rendement
En ce qui concerne la culture du maïs ensilage, le rendement total de la plante joue un rôle important. Pour la sélection du maïs-grain, le rendement est une caractéristique importante. En Europe continentale, les sélectionneurs du maïs-grain prennent également en compte la sécurité de la croissance et recherchent par conséquent un approvisionnement hydrique accru pour la croissances des grains avant la récolte. En plus du rendement, la stabilité du rendement devient de plus en plus importante en raison de l'augmentation des changements climatiques. La régularité et la tolérance au stress de la sécheresse jouent également un rôle important.

Augmentation de la tolérance au stress abiotique
L’amélioration de la tolérance à la sécheresse est un objectif de sélection extrêmement important, en particulier dans le sud-est et l’est de l’Europe.

Amélioration de l'efficacité nutritive
En Europe occidentale en particulier, l'amélioration de l'efficacité de l'azote est un objectif de sélection important. Cela signifie que même si la fertilisation est limitée, cela ne doit pas affecter le rendement des cultures qui doivent maintenir un niveau de productivité élevé.

Améliorer la tolérance aux maladies
Pour améliorer la tolérance aux maladies, les sélectionneurs se concentrent principalement sur les maladies fongiques. La fusariose, la brûlure du nord et la fusariose de l’épi du maïs en sont des exemples importants. Cependant, l'incidence de ces maladies fongiques varie d'une région à l'autre.

Qualité
La digestibilité joue un rôle important dans la sélection du maïs ensilage car c’est une caractéristique de qualité.

Betterave à sucre

Augmentation du rendement
Pour la betterave à sucre, le rendement en sucre est crucial. Cela dépend à la fois de la teneur en sucre et du rendement racines, ces deux caractéristiques partielles étant corrélées négativement.

Amélioration de la résistance aux ravageurs et aux maladies
Plusieurs maladies des plantes peuvent affecter le rendement et la qualité du sucre. Elles comprennent diverses maladies virales causées par la rhizomanie, les virus de la jaunisse ou le virus curly top. Sous le terme « maladies foliaires », les sélectionneurs distinguent les agents pathogènes des feuilles, tels que la cercosporiose, l'oïdium, la rouille et la ramulariose, tandis que les agents pathogènes des racines incluent le rhizoctone brun et l'aphanomyces. Outre les maladies des plantes, les sélectionneurs se concentrent également sur les nématodes et différents types d'insectes.

Résistance à la montée à graines
Les variétés résistantes à la montée à graines sont moins affectées par les stimuli de vernalisation tels que les basses températures et la longueur de la journée. Cela empêche les plantes bisannuelles de betteraves à sucre de développer des bourgeons en fleur dès leur première année en plein champ. Cela réduirait la teneur en sucre et le poids de la betterave, car ils seraient utilisés pour développer des fleurs à la place.

Qualité du jus
La qualité du jus influe sur le rendement en sucre. L'objectif est ici de réduire la proportion d’éléments favorisant la formation de mélasse, tels que le potassium, le sodium et l'azote aminé. La mélasse se lie à une partie du sucre, ce qui en réduit le rendement lors de l'extraction du sucre du jus.

Résistance aux herbicides
Le développement de variétés de betteraves à sucre résistantes aux herbicides est important pour le contrôle des mauvaises herbes, aussi bien en culture traditionnelle qu’en culture génétiquement modifiée.

Augmentation de la tolérance au stress abiotique
La tolérance à la sécheresse, à la chaleur et aux concentrations élevées de sel sont des objectifs importants de la sélection.

Blé

Augmentation du rendement
L'objectif principal est un rendement élevé et stable. Celui-ci est obtenu grâce à un bon équilibre entre le rendement et les propriétés de stabilisation du rendement telles que la stabilité, la tolérance au stress et la santé végétale.

Augmentation de la tolérance au stress abiotique
La rusticité à l'hiver et la tolérance à la sécheresse et à la chaleur sont des objectifs importants de la sélection. Le blé d'hiver est semé à l'automne et passe l'hiver dans les champs. Pour les variétés non adaptées au gel, le risque de destruction pendant l'hiver est élevé. La couronne de la plante (la partie de la tige de blé située directement sous la surface) est essentielle à la survie de la plante. La capacité de la couronne à survivre aux basses températures détermine si le plant de blé continuera à se développer au printemps.

Qualité de cuisson
La qualité de cuisson est déterminée par la teneur en protéines, la qualité des protéines, le rendement en farine, l'absorption d'eau et surtout le volume du pain.

Amélioration de la résistance aux ravageurs et aux maladies
Différents types de champignons affectent le rendement ou la qualité du blé. À cet égard, les sélectionneurs se concentrent principalement sur la résistance aux maladies de la base des tiges, des feuilles et de l’épi, telles que la kabatiellose, la rouille jaune, la rouille brune, la septoriose des feuilles ou la fusariose de l’épi.

Seigle

Augmentation du rendement
Un rendement élevé et stable est un objectif important. Dans la culture du seigle, le rendement en grain et le rendement en biomasse jouent un rôle important. Pour améliorer la stabilité du rendement, les sélectionneurs se concentrent sur des caractéristiques agronomiques telles que la stabilité, la densité et le poids de 1 000 grains. Mais la résistance aux maladies végétales et la tolérance aux facteurs de stress abiotiques ont également une influence majeure.

Caractéristiques agronomiques
Les caractéristiques agronomiques importantes dans la sélection du seigle sont une bonne stabilité, une grande taille de grain (poids de 1 000 grains), une densité stable et une levée de l'épi et une maturité du grain rapides.

Amélioration de la résistance aux maladies
Il existe divers champignons nuisibles qui ont un impact significatif sur la santé des feuilles du seigle. La rouille brune est l'une des principales maladies des feuilles, en particulier pour le seigle grain, mais la rouille noire gagne en importance. La fusariose de l'épi a également un impact important sur la stabilité du rendement du seigle, elle sévit surtout en Amérique du Nord. Parmi les maladies virales, le virus SCMV (virus de la mosaïque des céréales transmis par le sol) et le virus WSSMV (virus de la mosaïque de la souche du blé) deviennent de plus en plus importants.

L'ergot du seigle (claviceps purpurea) constitue toujours l'un des agents pathogènes les plus significatifs dans la sélection du seigle. Les dommages causés par l'ergot occasionnent non seulement une perte de rendement mais également la formation d’alcaloïdes toxiques dans les grains. Un taux élevé d’alcaloïdes dans la culture limite la commercialisation à la fois pour la nutrition humaine et l'alimentation animale. Étant une plante à fertilisation croisée, le seigle repose sur la dispersion du pollen. Les fleurs ouvertes non pollinisées peuvent être infectées par l'ergot en cas d'apport insuffisant en pollen. Cela devrait être évité par l'amélioration ciblée de l'apport en pollen. Le seigle hybride PollenPlus a une capacité de formation de pollen génétiquement plus élevée. La quantité de pollen étant supérieure, la fertilisation est accélérée car les enveloppes se ferment rapidement, empêchant ainsi les spores de l'ergot d'y accéder.

Caractéristiques de qualité
Les caractéristiques de qualité importantes pour le seigle sont la résistance au gonflement et la teneur en protéines brutes. Ce gonflement se produit lorsque l’enveloppe du fruit de la graine est cassée. Il peut entraîner, par exemple, une forte réduction des propriétés de cuisson.

Tolérance aux facteurs de stress abiotiques
Le seigle se caractérise par une tolérance au stress de la sécheresse supérieure à celle des autres cultures. Néanmoins, les sélectionneurs recherchent en permanence une meilleure tolérance au stress dû à la sécheresse. Outre la résistance au stress dû à la sécheresse, le développement d’hybrides résistants au froid est une priorité pour les régions plus froides d’Europe de l’Est et d’Amérique du Nord. Cependant, ces programmes de sélection contribuent également au développement d’hybrides sur les marchés d'Europe centrale.

Orge d'hiver

Rendement
L'objectif est d'obtenir un rendement élevé et stable. Cela nécessite un bon équilibre entre rendement et propriétés de stabilisation du rendement telles que la stabilité à la verse et la santé végétale.

Amélioration de la résistance aux maladies
Différents types de champignons affectent le rendement et la qualité de l'orge.
Parmi ceux-ci, on trouve des maladies fongiques telles que le mildiou, la rouille, la rouille naine, la rhynchosporium et la ramulariose. Une résistance accrue à des virus tels que le virus de la mosaïque jaune BYMV (transmis par le sol) et le virus de la jaunisse nanisante de l’orge JNO (transmis par les pucerons) est au moins aussi importante. Les traitements de semences par des insecticides de la famille des néonicotinoïdes ne sont actuellement pas autorisés dans cette culture. C’est pourquoi, les sélectionneurs portent leurs efforts sur les variétés présentant une résistance au BYDV et présentant un rendement élevé.

Qualité
Un poids spécifique élevé et une bonne séparation des grains jouent un rôle important dans le commerce de l'orge fourragère et ont donc également une valeur de sélection élevée.

La « qualité brassicole » comprend diverses propriétés individuelles, telles que la teneur en extrait, les activités enzymatiques, la teneur en protéines, la tendreté et la viscosité. Toutes ces caractéristiques sont importantes pour le malt et le processus de brassage. Les variétés d’orge brassicole doivent également contenir beaucoup d’amidon, mais peu de protéines.

Augmenter la tolérance au stress abiotique tel que la rusticité à l'hiver
L'orge d'hiver est semée à l'automne et passe l'hiver dans les champs. Pour les variétés non adaptées au gel, le risque de destruction pendant l'hiver est élevé. Une bonne sélection selon cette caractéristique complexe se produit de manière irrégulière dans des conditions naturelles, des tests de gel artificiel sont donc effectués.

Colza

Rendement
L'objectif est d'augmenter à la fois le rendement en grain et le rendement en huile en améliorant simultanément la teneur en huile, car la teneur en huile du grain détermine la valeur la plus élevée.

Qualité
Outre l’augmentation de la teneur en huile, l’objectif est d’augmenter simultanément la teneur en protéines de la farine de colza et d’avoir simultanément une faible teneur en glucosinolate. La qualité de l'huile correspond uniquement à la qualité standard double zéro, sans acide érucique et avec un niveau normal d'acides gras polyinsaturés.

Résistance aux ravageurs
L'objectif consiste surtout à accroître la résistance à la pourriture à sclerotinia. L’amélioration de la résistance aux maladies provoquées par Verticillium et Sclerotinia est un autre objectif à moyen et à long terme, de même que la résistance à la hernie du chou dans les zones infestées dans le cadre d’un programme spécial.

Augmentation de la tolérance au stress abiotique
À cet égard, l’amélioration de la rusticité à l'hiver est une priorité. Une faible tendance à l’allongement des tiges est particulièrement importante en automne.

Amélioration des propriétés agronomiques
Outre une bonne stabilité, les objectifs de la sélection sont la maturation des fanes parallèlement à la maturation du grain. Des variétés de colza précoces et tardives sont sélectionnées pour rendre la fenêtre de récolte plus flexible. Lors du conditionnement pré-hiver, les types à croissance rapide, convenant aux semis tardifs, et les variétés à développement lent destinés aux semis précoces sont sélectionnés.

Contact

Votre contact

KWS Benelux betterave sucrière

22 Avenue des Alliés
7540 Kain
Belgique

Tél.: +32 (0) 476 617 333

Email: info.bieten@remove-this.kws.com

Localisation dans Google Maps

KWS Benelux mais

Hulstbaan 266
9112 Sinaai
Belgie

Tel: +32 (0) 3449 0220
Fax: +32 (0) 3449 2089

Email: info@remove-this.kwsbenelux.com

Localisation dans Google Maps