L’agriculture de précision : révolution digitale de l’agriculture

Certains l'appellent "agriculture intelligente", d'autres "agriculture de précision" ou encore « agriculture 4.0 ». Ce dernier terme fait référence à l’"industrie 4.0", qui correspond à la fabrication connectée : une sorte d’usine du futur qui organise les moyens de production autour de la connectivité, la robotique et les données. De nombreuses universités, entreprises et start-ups explorent aujourd’hui les possibilités offertes par cette "agriculture 4.0".

Dans tous les cas, la signification des 3 termes est identiques. Il s’agit de cultiver une parcelle sur mesure à l'aide d’informations ou de données (les fameuses « datas »). Elles peuvent être spatiales, temporelles, individuelles… et sont captées par des technologies numériques.

L’objectif est d’améliorer la performance, l’utilisation des ressources et / ou la durabilité de la production agricole

Agriculture_precision_myKWS_parcellaire_FR.jpg

Big data : le nouvel or noir pour l’agriculture de précision

De nombreux équipements agricoles collectent des données pendant leur travail. On peut notamment citer :

  • Les drones équipés de caméras. Ils survolent la parcelle et détectent les maladies des plantes.
  • Les robots qui détectent les adventices des cultures puis les éliminent spécifiquement.
  • Tout équipement agricole équipé de capteurs.
Pendant la récolte, les moissonneuses collectent par exemple des informations sur le rendement dans les différentes zones d'un champ grâce à des capteurs, qui peuvent être connectés. Ils transmettent ensuite les données au système, qui les analyse. Il peut aller jusqu’à représenter graphiquement les différences de potentiel dans la parcelle. Grâce à cela, on remarque aisément les variabilités intra-parcellaires du rendement. Elles sont souvent importantes, à quelques mètres de distance seulement.
En connaissant ces informations et en les agglomérant grâce aux outils numériques, les agriculteurs constituent au fil du temps une base de données de plus en plus importante. Les données à fort volume ou Big Data, une fois analysées, leur permettent de prendre des décisions plus fiables.

Des apports d’intrants sur mesure et durables

Les équipements agricoles et la technologie numérique aident les agriculteurs à mettre les connaissances en pratique. Les semences, les engrais, l'eau ou les produits de protection des plantes peuvent être appliqués sur mesure, mètre carré par mètre carré, en fonction des besoins des plantes ou du sol et fonction de la météo. Les bénéfices de cette agriculture de précision sont multiples car l’apport est réalisé dans les bonnes quantités et au bon endroit. Les ressources sont préservées et le système contribue à une agriculture durable –en termes économiques et sociétaux mais aussi environnementaux.

Une analyse précise, au centimètre près

Les drones et les satellites qui survolent les parcelles à différentes altitudes font partie intégrante de l’agriculture de précision. Leurs caméras détectent la couverture du sol ou le type de végétation. Grâce aux orbites stationnaires des satellites, ils sont même capables de prendre des prises de vues consécutives d’une zone. Il est donc possible d’étudier le développement d’une culture dans une parcelle donnée.

Des algorithmes complexes analysent ces photos et apportent de nouveaux avantages :

  • Identifier la dynamique de croissance d’une plante.
  • Analyser et anticiper le développement de maladies
  • Déterminer le moment idéal de la récolte.

La précision atteint le centimètre près pour certains systèmes. Sans le développement de ces outils, il ne serait pas possible d’aller aussi loin.

Agriculture_precision_myKWS_drone_FR.jpg

L’agriculture de précision pour répondre aux enjeux stratégiques de la planète

L’importance de l'agriculture de précision est soulignée par de nombreux organismes étatiques et privés, et notamment l’Union européenne. Une étude commandée par le Parlement européen affirme : "Compte tenu des besoins sociétaux et environnementaux futurs, le principal défi pour l'agriculture de l'UE sera sa capacité à assurer un niveau élevé de productivité tout en améliorant la protection des ressources naturelles. L'agriculture de précision est une approche de la gestion des exploitations agricoles fondée sur l'information et la prise de décision, conçue pour améliorer le processus agricole en gérant précisément chaque étape."

INRAE1 : la numérisation joue un rôle exceptionnel au service des transitions, notamment agricoles

En décembre 2016 déjà, Jean-Marc Bournigal, alors président de l’IRSTEA2 disait dans le rapport Agriculture-Innovation 2025 : « Aléas économiques, sanitaires et climatiques…L’agriculteur doit produire plus et mieux dans un contexte de plus en plus incertain … Les TIC3 et la robotisation croissante des exploitations accompagnent cette transition écologique ». L’INRAE, fusion de l’IRSTEA et de l’INRA4, a concrétisé cette vision en intégrant pleinement le numérique dans l’une de ces 5 orientations scientifiques « Mobiliser la science des données et les technologies du numérique au service des transitions » dans son rapport INRAE 2030.

L’AgTech, un marché représentant plus de 22 milliards de dollars en 2025

L’importance économique du numérique en agriculture n’est plus un débat. Le cabinet Juniper Research estime d’ailleurs que la valeur totale du marché de l’AgTech (technologie agricole) dépassera les 22 milliards de dollars en 2025. En 2020, il était estimé à 9 milliards de dollars, ce qui représenterait une augmentation de valeur de 150% en 5 ans.

Avec plus de 250 start-up dans l’agtech, la France se hisse à la première place en Europe en matière d’innovations. Et les initiatives pour contribuer au développement d’une nouvelle agriculture ne manquent pas. Citons par exemple le Plan agriculture 2025 lancé par le Ministère de l’Agriculture en 2015 qui permet notamment la création de « living labs » accessibles à tous les agriculteurs pour tester de nouvelles pratiques.

La promesse d’un développement rapide… à suivre

Vous souhaitez lire plus d'articles comme celui-ci ?

1.INRAE : institut national de recherche pour l'agriculture, l'alimentation et l'environnement , formé par la fusion de l’IRSTEA et de l’INRA.

2.IRSTEA : Institut National de Recherche en Sciences et Technologies pour l'Environnement et l'Agriculture.

3.TIC : Technologies de l’Information et de la Communication

4.INRA : Institut National de la Recherche Agronomique