Santé des sols et outils de prédiction agronomiques : 3 initiatives mondiales innovantes

Selon la FAO*, la santé du sol est définie comme « la capacité du sol à fonctionner comme un système vivant ». Elle est mise à mal dans certaines zones du globe par l‘intermédiaire de pratiques qui détruisent sa biodiversité et sa structure. La conséquence irrémédiable est l’appauvrissement du sol et une baisse des rendements potentiels attendus. Afin de sauvegarder cette ressource et nourrir la planète dans le même temps, des projets fourmillent dans le domaine de l’AgTech1. Ils ont majoritairement pour vocation de mettre à disposition des informations de prédiction – souvent liés à une analyse cartographique combinée à la data et l’intelligence artificielle – à destination du milieu agricole et agro-alimentaire.

Tour d’horizon de quelques initiatives prometteuses autour de la santé du sol.

Greenback, l’initiative française dans la santé des sols

Greenback, l’initiative française dans la santé des sols

La santé du sol intéresse les géants du numérique et de l’aérospatial

L’utilisation raisonnée des intrants pour produire plus et mieux

Google, par l’intermédiaire de sa holding Alphabet, et la NASA par l’intermédiaire de la mission NASA Harvest développent séparément de nouveaux systèmes combinant cartographie et données diverses.
Les deux outils ont une vocation commune : celle d’accompagner le milieu agricole en leur proposant des ressources utilisables dans leurs Outils d’Aide à la Décision (OAD). La préservation des ressources naturelles et la sécurité alimentaire mondiale en sont les ultimes objectifs.

Google et le projet Mineral : traiter chaque plant en tant qu’individu

Le projet Mineral de Google s’intègre dans la volonté de nourrir la planète à l’aide d’une agriculture écologiquement plus intensive. D’une agriculture dite « standardisée », où l’on considère une approche identique pour toutes les plantes de la parcelle, Google souhaite promouvoir une approche diversifiée et complexe grâce aux nouvelles technologies. Le robot du projet Mineral collecte ainsi des informations en plein champ : dénombrement des plants, de leurs fruits, observation de développement de chaque plant et des maladies potentielles sur les cultures… Il combine ensuite ces informations avec des bases de données diverses (images satellite, données météorologiques, informations pédologiques…) pour en extraire une information complète à destination de l’exploitant agricole pour qu’il gère ses cultures de façon individualisée.

La Nasa et Crop X à la conquête des sols

La Nasa s’associe avec la société Crop X, un leader de l’analyse agricole, dans la même optique que Google. L’enjeu principal en est la génération de données à destination du producteur agricole pour permettre le développement de nouveaux Outils d’Aide à la Décision.

Satellite_NASA_outils_agricoles.jpg

Concrètement l’association des deux entités combine :
- les compétences de la NASA en cartographie et données satellitaires.
- le suivi des données pédologiques grâce à Crop X.
Des essais sur luzerne sont d’ores et déjà en cours en Arizona (USA) pour construire les algorithmes de prédiction. Ils permettront de connaître plus précisément les paramètres d’estimation de l’utilisation de l’eau, de prédiction du rendement, de qualité du sol et d’utilisation du sol sur plusieurs cycles de cultures. Les équipes sont confiantes sur leurs résultats qui promettent une connaissance plus fine de l’agriculture à l’échelle mondiale.

L’AgTech française : des entreprises innovantes au service de la production agricole durable

Greenback, l’agence française de notation mondiale de santé des sols

Quentin Sannié, a fondé Greenback, première agence de notation mondiale de santé du sol. L’entreprise nouvellement créée se donne pour objectif de mesurer l’impact des pratiques agricoles sur l’état de santé du sol. Les indicateurs se veulent universels et permettent d’établir une note générale sur la santé du sol.

  • Greenback

    Greenback, peut-être ce que nous pouvons faire de plus simple au monde pour changer l’agriculture

    Quentin Sannié, Fondateur de Greenback
    Sante_sols_Quentin_Sannie_Greenback.jpg

Pour la calculer, 3 types d’analyses sont prises en compte :
- un critère biodiversité qui se base sur des analyses ADN des organismes du sol
- un indice carbone qui mesure le stock de C, son équilibre et sa disponibilité
- un aspect sanitaire qui se fonde sur la pollution et l’érosion du sol analysé. Informer pour faire évoluer les pratiques agricoles Pour le co-fondateur de Greenback, la mesure de la santé du sol est un outil de communication efficace pour faire changer les pratiques agricoles, sans pour autant culpabiliser le monde agricole. « Beaucoup savent que leur sol est en mauvaise santé (…). Avec notre mesure objective, universelle et scientifiquement calculée, ils comprennent par eux-mêmes que la nature de la transition écologique dans laquelle ils sont engagés est insuffisante devant les enjeux. Ils prennent alors conscience qu’il faut changer de braquet ».
Dans tous les cas, l’essor du numérique dans l’agriculture française n’est plus à démontrer. La création d’entreprise dans le secteur de l’AgTech est à son paroxysme. Il se matérialise notamment par l’association « La Ferme Digitale » qui regroupe plus d’une quarantaine d’initiatives.

Vous souhaitez lire plus d'articles comme celui-ci ?

1. AgTech : agrotechnologie ou utilisation de la technologie en agriculture.