• KWS_rapsfeld_blauer_himmel.jpg
    Densité de semis en colza

Comment déterminer la densité de semis idéale pour le colza !

La densité de semis, c'est-à-dire le nombre de grains/m², tient compte dès le départ des pertes de plantes pour atteindre la densité de culture souhaitée. Pour le calcul de l'intensité de semis, le choix variétal en fonction de la date de semis est également d'une importance cruciale. Les cultures de colza oléagineux à faible densité végétale sont plus stables, ce qui signifie généralement moins d'efforts jusqu'à la récolte du colza.

Des densités de culture excessives conduisent souvent à des rendements de colza plus faibles en raison de :

  • réduction du développement individuel des plantes
  • mauvaise formation des racines
  • Elongation
  • sensibilité accrue aux maladies

Des densités de culture excessives conduisent souvent à des rendements de colza plus faibles en raison de :

  • réduction du développement individuel des plantes
  • mauvaise formation des racines
  • Elongation
  • sensibilité accrue aux maladies

Valeurs indicatives pour la densité de semis correspondante

Valeurs indicatives pour la densité de semis en graines/m2 Variétés lignées Hybrides
Semis précoce 10-20 Août 50 – 55 35 – 45
Semis moyen 20-31 Août > 55 45 – 50
Semis tardif, début septembre   > 55

Source : KWS SAAT SE

Trouvez la variété idéale !

Les aspects suivants sont importants :

  • La densité optimale de culture dépend essentiellement du développement des plantes
    • Dans des conditions de semis tardives ou difficiles, il faut s'attendre à un développement d'un maximum de huit feuilles
      • Des densités de culture de 40 à 50 plants par m² devraient être obtenues
    • En cas de semis précoce en conditions optimales, le colza oléagineux peut atteindre plus de douze feuilles
      • Par conséquent, il faut éviter de surdensifier la culture
      • La densité de culture souhaitée ne doit donc pas dépasser 40 plantes par m² (pour un semis monograine et une répartition optimale, il faut cibler 25 plantes par m²)

  • En bonnes conditions, il est possible de réduire la densité de semis
  • Les erreurs dans la préparation du lit de semence ne peuvent être compensées que dans certaines limites par des densités de semis excessives
  • Plus les conditions météorologiques sont favorables au semis et à la germination, plus il est possible de réduire la densité de semis.
  • Pour les hybrides, la densité de semis peut être réduite de 15 à 20 % par rapport aux lignées, selon la région
  • La densité de semis peut être calculée selon la formule suivante :

    Graines germables/m² x PMG (g)/capacité de germination (%) = densité de semis (kg/ha)

Votre contact KWS