Maïs Denté : KWS fait une entrée remarquée !

KWS est l'un des semenciers historiques sur les marchés mais grain et fourrage précoces corné-denté en Europe. Il développe également des variétés en maïs grain denté avec en ligne de mire des critères tels que haut rendement et régularité.

Grâce à un investissement croissant dans son département recherche et développement, la société dispose d’un fond génétique particulièrement diversifié. Elle y puise pour créer et identifier les variétés adaptées aux exigences des agriculteurs d’aujourd’hui.
Remy Merceron, Chef produit Maïs, revient sur la stratégie de KWS en la matière.

(temps de lecture : 4 minutes)

Des programmes de sélection variétaux en maïs denté qui répondent aux enjeux actuels

En France, KWS développe 5 programmes de recherche. « Ils suivent les maturités et accompagnent les grandes zones de culture du maïs denté » selon le chef produit. Ils respectent également les objectifs stratégiques dictés par la situation actuelle :

  • Associer la performance des variétés dentées, tout en maintenant les rendements dans un contexte d’aléas climatiques croissants
  • Développer des variétés dentées capables d’être semées en début de printemps et dotées d’une floraison précoce. Pour Rémy Merceron, « l’objectif est d’éviter les périodes climatiques difficiles ainsi que les ravageurs et maladies aux stades trop sensibles. »
  • Sélectionner des variétés avec une dessiccation rapide du grain, tout en maintenant un état sanitaire satisfaisant de la plante et du grain (notamment vis-à-vis des mycotoxines).
  • Garantir une réponse optimale dans toutes les situations (en culture sèche ou irriguée, en piloté ou contraint)

Les facteurs clefs de succès en maïs denté pour les sélectionneurs

Des essais réalisés dans le contexte de production français

Pour atteindre ces objectifs, chaque variété dentée est testée sur une très large palette de conditions pédoclimatiques durant 2 ou 3 ans. Ces dernières sont géographiquement représentatives des zones de culture du maïs. Pour garantir une régularité de comportement face à chaque situation, l’accent est mis selon les groupes de précocité :
- sur les situations non irriguées ;
- sur l’incorporation d’itinéraires avec moins d’intrants (fertilisation réduite).
Rémy Merceron peut assurer que ces résultats sont particulièrement représentatifs, « car ils proviennent de tests effectués en France ». Les équipes de KWS s’efforcent également de déposer systématiquement les inscriptions maïs denté au CTPS.

Découvrez le label PLUS4GRAIN

La génomique en maïs denté : une science pour prédire le comportement des variétés

La présence de nombreux gènes d’intérêt (vigueur au départ, tolérance à l’helminthosporiose, …) est pilotée tout au long des cycles de sélection du maïs denté. Grâce aux avancées technologiques, notamment en génomique, il est possible de déterminer plus précisément les réactions de la variété à divers stress. Ces informations sont retranscrites pour la variété donnée. Les agriculteurs disposent ainsi d’une évaluation simulée de son comportement dans nombre de conditions particulières rencontrées ces dernières années. Pour Rémy Merceron, il s’agit aussi et surtout de « prédire les comportements futurs de la variété de maïs denté. »

L’utilisation d’outils numériques tels que le drone pour accompagner le travail de sélection du maïs denté

Ce travail de sélection nécessite de nombreuses visites et observations. Pour accompagner les techniciens, KWS utilise de nombreux outils numériques, dont le drone. Grâce à l’analyse des photos aériennes des parcelles d’essai, la précision des informations collectées est meilleure. On y décèle ainsi mieux l’homogénéité de la parcelle ou le phénotype des hybrides dentés.

L’inscription de variétés dentées plus diverses et adaptées au contexte

Une évolution dans le développement des variétés dentées

La fréquence d’inscription de nouvelles variétés dentées au catalogue est désormais régulière, grâce aux nombreux efforts faits par la recherche. « Mais elle va s’intensifier dans les prochaines années » selon le chef produit. La gamme de produits se diversifie de plus en plus avec des phénotypes (caractères apparents de la variété) de plus en plus originaux. Ces derniers ne correspondent ainsi plus aux idéotypes (modèles de plantes) du passé.

L’importance des composantes du rendement pour obtenir des résultats

On retrouve beaucoup de variations dans les composantes des rendements comme par exemple :

  • Poids de mille grains (PMG) très élevés associés à un remplissage de l’épi régulier
  • Hybrides présentant un nombre de rangs élevés.
  • etc...

Ces hybrides dentés KWS de maturité G0 à G5 sont ainsi promis à une grande diversité. Le point commun qui les réunit reste l’assurance d’un meilleur résultat et une promesse de confiance dans l’avenir de la plante maïs.

Et pour les semis 2022 ?

Grâce à ses investissements et orientations de recherche, KWS développe depuis plusieurs années une gamme complète d’hybrides maïs grain denté. Le semencier est ainsi présent sur les variétés très précoces G0 aux variétés ½ tardif G4.
Les hybrides se veulent être réguliers et performants en rendement avec un excellent comportement agronomique au champ, comme le démontrent les résultats officiels post-inscriptions 2021.

Votre contact KWS

Caractéristiques des variétés KWS disponibles pour les semis 2022
Très précoces G0
KWS GUSTAVIUS Potentiel, rusticité et régularité
DENTRICO idéal pour aller chercher les potentiels élevés
KWS KAVALIER Remarquablement précoce et productif !
Précoces G1
KWS CAMILLO Le talent précoce
KWS NOSTRO Excellente dessiccation et bonne aptitude en zones froides
KWS ATREZZATO La performance à toute épreuve
KWS ALDO La régularité avant tout
Demi-précoces G2 et G3
KWS ANTONIO Puissance, rendement et très bon état sanitaire
KWS IDYLIO Productivité avant tout
KWS LUSITANO Sécurité et potentiel en G3
Demi-tardif G4
KWS KASHMIR Charnière G3/G4, valorise toutes les situations avec une excellente dessiccation
KWS INTELIGENS La nouvelle référence en G4 : potentiel, régularité stabilité de rendement
KWS FALCO Le G4 à l'aise partout !
Tardif G5
KWS SELECTO L'hybride G5 qui offre une vraie mixité

Pour en savoir plus

Jean-Philippe COCHET
Jean-Philippe COCHET
Responsable marketing
Envoyer un email
Rémy MERCERON
Rémy MERCERON
Chef produit Maïs
Envoyer un email
CONTACT

2021 : des rendements records et des prix intéressants

L’année 2021 a été très favorable aux cultures de printemps. Le maïs ne fait pas exception en la matière, bien au contraire. Les rendements n’ont jamais été aussi bons avec des chiffres records de 11 tonnes / hectares en moyenne selon l’AGPM.
La répartition entre maïs pluviaux (non irrigués) et irrigués est de :

  • 10,1 tonnes en maïs non irrigué.
  • 12,3 tonnes par hectare en maïs irrigué.

Les conditions météorologiques ont été bénéfiques à un cycle plus long de la plante (températures douces et pluviométrie abondante). En conséquence, le nombre de grains au mètre carré était élevé et le remplissage adéquat. Les bons prix de ces derniers mois (FOB Bordeaux supérieur à 250 €/tonne) sont une opportunité intéressante pour les maïsiculteurs. Ils n’ont pas profité de tels plafonds depuis plus de 6 ans. Il faudra tout de même prêter garde :

  • à la volatilité des intrants azotés
  • à la tension sur les produits pétroliers

De très bons résultats des variétés KWS en post-inscription

Remy Merceron, Chef marché Maïs chez KWS est optimiste : « Cette année, les résultats en maïs denté dans le réseau post-inscription* sont exceptionnels, avec un excellent état sanitaire malgré l’année humide. Dans tous les groupes de précocité, les variétés KWS sortent du lot ! ». Les résultats sont visibles sur le site de VARMAIS, qui recense tous les résultats des tests.

* Les variétés de maïs proposées à la vente en France sont inscrites sur un catalogue officiel. Une fois les variétés inscrites, différents organismes techniques (Arvalis, coopératives, négoces, chambres d’agriculture et établissements de semences de maïs de l’UFS) peuvent tester les variétés dans un réseau dit de post-inscription. L’objectif de ce réseau est d’aider les exploitants agricoles à choisir les variétés qui conviennent le mieux à leur contexte pédo-climatique. Les instituts étudient le développement des cultures en jugeant certains critères comme : comparaison de rendements,teneur en matière sèches à la récolte, tenue de tige, indicateurs de valeurs énergétiques etc,…