• 201406_KWS-Roggen_0117.jpg
    Oïdium

Le mildiou dans le seigle

(Erysiphe graminis f. sp. secalis)

Signification

Le seigle est la cible d'une forme spéciale de mildiou - Erysiphe graminis f. sp. secalis . Des épidémies graves surviennent localement et souvent seulement dans le cas d'une culture intensive. Toutefois, dans des conditions qui y sont favorables, le mildiou peut entraîner une perte de rendement allant jusqu'à 25 %.

Principaux symptômes

Sur le seigle, le mildiou est habituellement diagnostiqué sur les limbes des feuilles sous forme de plaques blanchâtres et de plaques de mycélium semblables à celles du coton. Plus tard, ces plaques deviennent brunes avec de petits cleistothèces noirs.
Oïdium (Erysiphe graminis f. sp. secalis) ne peut infester que le tissu foliaire vivant. La propagation a lieu pendant la période de croissance par l'intermédiaire de conidies formées sur la face supérieure de la feuille (jusqu'à 6 000/cm2). Des températures comprises entre 18 et 20 °C, ainsi qu'une humidité relativement importante (mais pas de pluie) sont nécessaires à une forte sporulation. Le mildiou peut ensuite se multiplier de façon explosive. Cependant, dans des conditions défavorables, l'infestation peut stagner car les spores ne peuvent survivre que pendant quelques jours. Le temps de génération entre le début de l'infestation et la formation des chaînes de conidies est d'environ 80 à 100 degrés-jours, c'est-à-dire qu'à une température moyenne de 15 °C, une nouvelle génération de spores apparaît après seulement 5 jours.

Vers la fin de la période de croissance, des cleistothecia se forment sur la paille et les résidus de chaume ; peu de temps après, ils sont capables de former des ascospores et d'infecter le seigle spontané et le seigle d'hiver nouvellement semé. Le champignon passe l'hiver sous forme de mycélium sur les gaines inférieures des feuilles ou sous forme de cleistothecia.

Mesures agronomiques préventives

  • Culture de variétés résistantes
  • Éviter l'excès d'azote
  • Travail intensif des résidus de culture (cleistothecia) dans le sol et retrait rapide des céréales spontanées à l'automne
  • Semis au bon moment, pas trop tôt
  • Optimiser la fertilisation au potassium

Contact