• 201406_KWS-Roggen_0117.jpg
    Rhynchosporiose

Rhynchosporium secalis est l'une des maladies les plus importantes de l'orge d'hiver, mais le seigle est également affecté par cet agent pathogène.

(Rhynchosporium secalis)

Signification

Rhynchosporium secalis est l'une des principales maladies de l'orge d'hiver, mais le seigle est également affecté par cet agent pathogène. En seigle d'hiver, les feuilles inférieures sont généralement affectées. Cependant, la dissémination épidémique vers les feuilles supérieures, pertinentes pour le rendement, a rarement lieu car le seigle crée des conditions défavorables à la dissémination en raison de sa croissance massive en longueur. Les pertes de rendement au cours d'une année et d'un lieu donnés peuvent atteindre 10 à 15 % ou plus au cours d'une année donnée.

Principaux symptômes

Les symptômes de l'infection apparaissent généralement sur les feuilles inférieures sous la forme de tâches gris-blanc allongées avec de faibles zones marginales foncées séparant la nécrose du tissu sain. Les infections primaires commencent à partir du mycélium, qui persiste dans les feuilles ou les grains des plantes atteintes. La principale source d'infection est les résidus de culture infectés qui se trouvent à la surface du sol. L'infection se produit en présence de basses températures (10 à 20 °C), d'humidité prolongée des feuilles et de faible intensité lumineuse. La dispersion des spores se fait exclusivement par les conidies distribuées par les éclaboussures de pluie. Le rhynchosporium est donc un pathogène limité au site. Des températures comprises entre 15 °C et 20 °C et une humidité des feuilles supérieure à 140 degrés-heures (à 10 °C pendant 14 heures ou plus) sont requises. Les premiers symptômes de la maladie apparaissent dans le seigle environ 200 degrés-jours après l'infection, c'est-à-dire qu'à une température moyenne de 15 °C, une nouvelle génération de spores apparaît après seulement deux semaines.

Mesures agronomiques préventives

  • Culture de variétés résistantes
  • Utilité immédiate des résidus de récolte dans le sol et retrait rapide des céréales spontanées à l'automne
  • Un semis pas trop précoce pour prévenir l'infection automnale.
  • Si possible, ne cultivez pas l'orge ou le seigle l'un après l'autre.

Contact