• beratung_aussaat_bodenbearbeitung_bodenbearbeitung_mais.jpg
    Travail du sol en culture de maïs

Les faits les plus importants sur le travail du sol - pour votre réussite dans la culture du maïs!

Pour que les cultures puissent exploiter tout leur potentiel génétique, le sol doit être dans un état optimal pour le développement des plantes. Ainsi, le travail du sol sous tous ses aspects revêt une importance particulière.

KWS a compilé les aspects les plus importants du travail du sol pour vous.

Source: KWS SAAT SE & Co. KGaA

Source: KWS SAAT SE & Co. KGaA

1. Le bon pH - indispensable à votre succès!

Maintenir la «bonne» valeur de pH est essentiel pour atteindre également des rendements et des qualités élevés dans le cas de la culture du maïs. La valeur pH fournit des informations sur l'apport de chaux dans le sol. Les besoins en calcaire dépendent de la valeur actuelle du pH, de la teneur en humus et du type de sol. La fertilisation au début du printemps et avant le semis avec des types de chaux à action rapide s'est avérée être recommandée (par exemple, un chaulage avant le semis avec 1,7 t CaO / ha).

Les objectifs de pH suivants doivent être ciblés:


Le type de sol

Valeur pH cible et chaulage d'entretien (kg / ha CaO)
en fonction de la teneur en humus


apport maximal de chaux par an en kg / ha CaO

jusqu'à 4%, teneur en humus faible ou moyenne

4,1 à 8% de teneur élevée en humus

8,1-15% d'humus très élevé

15,1-30%
boueux


plus de 30%
livre **


S

5.6
600

5.2
500

4.8
400

4.3
200

4.1
0

1000

EST, SU

6.0
900

5.6
800

5.2
700

4.8
300

-

1500

ssL, IU

6.4
1100

6.0
900

5.6
700

5.1
400

-

2000

sL, uL, L

6.8
1300

6.3
1100

5.8
900

5.2
500

-

3000

utL, tL, T

7,0
1600

6,5
1500

6.0
1200

5.4
600

-

4000

* Les quantités de chaux recommandées sont basées sur une rotation triennale avec des rendements modérés avec des précipitations annuelles de 850 mm

** La recommandation pour la chaux pour les endroits marécageux est basée sur la haute lande; les sites de faible lande ont généralement des valeurs de pH de 6 à 6,5 et ne nécessitent pas de chaulage.

Source: LWK Rhénanie du Nord-Westphalie

2. La bonne température fait l'affaire - exigences de température pour le maïs

Les fluctuations de température sont plus importantes dans les sols légers que dans les sols lourds. Les périodes particulièrement froides dans la phase jeune plante peuvent affecter de manière permanente le développement du maïs, en particulier au stade 6-8 feuilles.

Les conséquences possibles incluent:

  • Dommages causés aux cultures de maïs
  • Pollinisation irrégulière
  • Moins de rangées de maïs par oreille
  • Réduction complète de l'oreille principale

Lorsque la première oreille meurt, une deuxième oreille peut être formée. Cependant, le développement de la deuxième oreille est retardé et par conséquent une pollinisation inadéquate peut avoir lieu (croisement inférieur des fleurs mâles et femelles). Dans les cas extrêmes, une deuxième oreille n'est pas formée, ce qui entraîne une réduction des rendements.


Contre-mesures agronomiques:

  • Sols intacts avec une bonne structure de sol
  • Apport suffisant en nutriments
  • Teneur équilibrée en éléments nutritifs
  • Eviter les actions herbicides en présence de fluctuations de température élevées

Jusqu'au stade 6 feuilles, les vagues de froid peuvent provoquer une carence en phosphate temporaire accompagnée d'une décoloration violette. Les effets négatifs sur le rendement ne sont pas à craindre.

Pour décrire l’adéquation du site pour la culture du maïs, les températures moyennes pendant la période de croissance et la quantité de chaleur sont souvent utilisées.

Aptitude à la culture de variétés des différents groupes de maturité en fonction des températures moyennes et de la chaleur




Température moyenne
Septembre en ° C


selon AGPM, base 6 ° C

groupe de maturité

Maïs d'ensilage

Maïs grain

Maïs d'ensilage
à% DM


Maïs grain
à% DM


de bonne heure

12,5 ° C
-

13,5 ° C
-

à 32%
à 35%

1.450 ° C
1.500 ° C

à 65%
-

1.600 ° C
-

modérément précoce

13,5 ° C
-

14,5 ° C
-

à 32%
à 35%

1,490 ° C
1.540 ° C

à 65%
-

1.650 ° C
-

moyennement tardif

14,5 ° C
-

15.0 ° C
-

à 32%
à 35%

1.530 ° C
1,580 ° C

à 65%
-

1,670-1730 ° C

en retard

15,5 ° C

15.0 ° C

à 32%

environ. 1.590 ° C

à 70%

Source: notre propre calcul selon AGPM 2017

3. Besoins en eau du maïs

Comparé à d'autres plantes cultivées, le maïs nécessite peu d'eau pour produire une masse sèche. Le maïs nécessite 300 L d'eau pour produire 1 kg de masse sèche. Cette valeur s'appelle également le coefficient de transpiration.

Une compilation des coefficients de transpiration des différents types de cultures montre les différents besoins en eau:

Transpiration coefficient (l water/kg TM) Type de cultures
200–300 Les gens (sorgho)
300-400 Maïs, betterave
400–500 Orge, seigle, blé dur
500–600 Pomme de terre, tournesol, blé tendre
600–700 Colza, pois, féverole, avoine

Source: BOKU [Université des ressources naturelles et des sciences de la vie] de Vienne

  • Les plantes bien nourries ont essentiellement une plus grande capacité d’acquisition d’eau
  • Le potassium revêt une importance particulière car il a un effet positif sur le bilan hydrique des plantes.
  • Le maïs a les besoins en eau les plus élevés (jusqu'à 6 mm par m² et par jour), de la levée du panache au développement du lait.

En labourant,Sélection de variétés, densité de la plante,date de semisetFertilisationDes stratégies technologiques de production contre le stress hydrique peuvent être appliquées.

Effets du manque d'eau

  • Jusqu'au début de la floraison: altération de la croissance et de la formation des oreilles
  • Pendant la floraison + périodes chaudes: pollinisation insuffisante
  • Après pollinisation: limitation de la réinstallation assimilée dans le grain

4. Élimination des éléments nutritifs et évolution de l'absorption des éléments nutritifs dans le maïs

En raison de la lenteur de son développement dans les jeunes stades, le maïs a des besoins nutritionnels précoces, mais le retrait total est considérable en raison du potentiel de rendement élevé. Étant donné que les prévisions de rendement peuvent être établies de manière très différente en fonction des données spécifiques au site, les quantités d'éléments nutritifs requises présentent également une variabilité considérable.

Matières nutritives (kg / ha pour 10 dt de maïs [86% de MS] ou 100 dt de maïs frais d'ensilage [28% de MS]:




Maïs ensilé (28% MS)

Maïs grain (86% MS)

Nutritif

pour 100 dt de masse fraîche

Grains (10 dt)

Paille (10 dt)

Azote (N)

30-40

12-16

5-9

Phosphate (P205)

15-25

6-11

5-7

Potassium (K20)

35-50

4-6

15-25

Magnésium (MgO)

7-13

2-3

2-4

Chaux (CaO)

10-18

2-3

5-7

Soufre (S)

3,5

-

-

Source: De Früchtenicht et al., 1993

En plus de ces valeurs moyennes pour le retrait des nutriments, les aspects suivants sont importants:

  • Les besoins en nutriments fluctuent considérablement en fonction des circonstances et du rendement prévu
  • Approvisionnement adéquat en micronutriments
  • Résultats d'analyse du sol

Outre les principaux nutriments (azote, phosphate, potassium, magnésium, calcium), l’adjonction de soufre et de micronutriments sera également abordée. Les besoins en soufre et en azote sont étroitement liés, car ces deux facteurs sont liés dans la protéine végétale dans un rapport de 1:10. Par conséquent, une fertilisation minérale avec du soufre est raisonnable, par exemple avec du SSA dans l'engrais sous le pied. Un effet secondaire positif est l’effet acidifiant de l’ASS, qui se traduit par une augmentation de la disponibilité du pH dans les sols à pH élevé. Pour éviter d'endommager les petits plants de maïs, le soufre, en tant qu'engrais pour les pieds, ne doit pas être placé à moins de 5 cm en dessous et à 5 cm du côté du grain.

Recommended fertilisation

Le niveau de fertilisation dépend de la teneur en éléments nutritifs du sol et du niveau de rendement attendu. Un plan de fertilisation conforme à l'ordonnance sur la fertilisation doit être exécuté pour chaque campagne. Le tableau ci-dessous fournit des valeurs de référence:

Type Quantité (kg / ha) Temps d'application
Nitrogen fertilisation (N) 140-220 avant de semer, sous le pied, avant ou après la germination
Fertilisation au phosphate P205 40-80 sous les pieds
Fertilisation potassique K20 200-250 avant le semis (printemps, automne)
Sulphur fertilisation 30-40 avant de semer, sous le pied, avant ou après la germination
Magnesium fertilisation 40-70 avant de semer, sous le pied, avant ou après la germination

Source: KWS SAAT SE & Co. KGaA

La période d'élimination maximale des éléments nutritifs s'étend d'environ 10 à 15 jours avant la floraison à 25 à 30 jours après la floraison. Pendant cette période, 85% des besoins en azote, 73% des besoins en phosphate et 96% des besoins en potassium sont absorbés. L'azote et le phosphate continuent également à être retirés pendant la maturation des oreilles. L'absorption de potassium est terminée d'ici là.

Voulez-vous plus d'informations sur le sujet deFertilisation? KWS a compilé certains aspects pour vous.

Évolution de l'absorption de nutriments (déclarations en pourcentage)

Source: Herrmann, 2010


Étape

N

P205

K20

MgO

S

stade 4 feuilles

2%

1%

4%

3%

2%

Stade 4 feuilles jusqu'au séchage de la soie

85%

73%

96%

78%

85%

Maturité des oreilles

13%

26%

0%

19%

13%

Cours d'absorption des nutriments

Source: notre propre présentation basée sur Herrmann, 2010

Source: notre propre présentation basée sur Herrmann, 2010

Contact